Jens-Helderweirdt

Mon job doit avoir un côté fun

Jens Helderweirdt

Après 4 ans comme software engineer chez Ordina, Jens Helderweirdt (26) est bien placé pour le savoir : « Ordina est un employeur qui me convient très bien. Je suis une personne très people et j’aime m’entraîner avec des collègues. Travailler dur ne me fait pas peur, mais mon job doit avoir un côté fun. Et il faut aussi une possibilité de développement personnel. »

Les centres de compétences sont une source de connaissances et d’inspiration

De l’attention pour le développement personnel, Ordina n’en manque pas. Il y a, par exemple, ce que nous appelons les « centres de compétences » – des groupes de travail dans lesquels des collaborateurs peuvent encore se retrouver après leurs heures de travail pour échanger des idées et donner libre cours à leur passion pour la technologie. « Nous avons des groupes concernant le web, le mobile, Internet of Things, etc. », explique Jens. « Depuis que je travaille chez Ordina, j’y participe activement. Je m’intéresse en particulier aux technologies du web, une spécialité dans laquelle je me vois certainement encore évoluer. Le centre de compétences est idéal dans ce contexte : à chaque réunion avec des collègues, j’enrichis mes connaissances et mon inspiration. »

Relancez votre carrière

Jens a d’abord fait un stage comme étudiant chez Ordina et il a fini par suivre une formation Kickstarter. « Quand j’ai postulé chez Ordina, je savais déjà grâce à mon stage que l’ambiance était bonne dans l’entreprise. Leur programme Kickstarter constituait ma prochaine étape. En 3 mois, j’étais armé pour mon premier projet : développer en équipe l’application mobile de Telenet Yelo TV. Beaucoup d’autres projets intéressants ont défilé depuis lors, notamment chez Digipolis Anvers. Et à la Police fédérale, je travaille actuellement avec .NET Core, Angular et Ionic, par exemple. »
Chez Ordina, Jens se sent soutenu dans ses passions et ses centres d’intérêt. « Je reçois beaucoup d’opportunités. Par exemple, j’ai déjà pu assister à des conférences, comme Techorama et GOTO Copenhagen. Je suis également encouragé dans d’autres initiatives – c’est très motivant ! »