Kimberly-Hermans

Travailler chez Ordina : l’atout du développement personnel

Kimberly Hermans

Faisons la connaissance de Kimberly Hermans, elle est âgée de 27 ans et travaille comme data scientist et practice manager chez Ordina. Ingénieur commercial, avide d’apprendre, elle a atterri dans l’entreprise de consultance, où elle travaille pour l’unité « business intelligence and analytics » . « Ici, j’ai toutes les opportunités de me développer ».

Sur quels projets travaillez-vous chez Ordina ?

Kimberly : « J’ai développé, par exemple, un modèle de prévision pour notre client innogy SE, qui est la société-mère de fournisseurs d’énergie européens comme Essent Belgique. J’ai créé sur la base de données anonymisées une formule mathématique qui prédit quelles personnes téléphoneront au service center. En disposant de ces informations, innogy SE peut travailler de manière plus proactive : ils peuvent contacter eux-mêmes des profils spécifiques et anticiper certains besoins en informations. »

Que préférez-vous dans votre job ?

« J’aime beaucoup la culture d’entreprise ouverte d’Ordina. Tout le monde est accessible – de la technicienne de surface au CEO. Les collègues et les managers s’intéressent sincèrement à vous et à votre carrière. Chez Ordina, vous passez chaque année du temps avec votre manager pour examiner dans quelle direction vous voulez avancer, ce qui vous intéresse, quelles sont pour vous les trajectoires de croissance envisageables et comment vous pouvez y travailler. C’est exactement ce que je recherchais après mes études : un employeur qui me permette d’encore évoluer. Les jeunes diplômés peuvent même bénéficier du programme Kickstarter, qui met en pratique leur bagage académique. Les master classes que vous pouvez suivre par la suite vous donnent la garantie de continuer à évoluer. »

Comment vous consacrez-vous à votre développement personnel ?

« En plus d’un entretien annuel, je rencontre mon manager tous les mois. Nous examinons ensemble comment se déroulent mes projets. J’ai ainsi quantité d’occasions d’aborder les problèmes que je rencontre ou de simplement souligner certains points intéressants. Si quelque chose me passionne vraiment, un objectif est fixé autour de la question. Je peux alors proposer et suivre des formations pour me plonger dans le sujet, par exemple. »