«Le télétravail requiert la même discipline que l’étude»

Le télétravail selon Thomas.

« Télétravailler, c’est un peu comme étudier : il faut s’organiser, établir un planning, avoir de la discipline et prévoir suffisamment de pauses », explique Thomas Declerck de notre équipe Buscon. Thomas parle par expérience : il vient de terminer ses études universitaires et, en tant que jeune business analyste chez Ordina, il travaille régulièrement depuis chez lui. Lorsque la crise du coronavirus a explosé, son expérience en tant que télétravailleur a pris toute sa valeur aux yeux de l’équipe d’Ordina.

Quelles sont les connaissances et les expériences de nos collaborateurs au sein de l’équipe Buscon ? Très riches et très diverses, selon Thomas. En tant qu’étudiant, il recherchait déjà de nouvelles approches : « Lorsque j’ai obtenu mon diplôme de bachelier en psychologie du travail et des entreprises, j’ai décidé d’étudier l’économie. Après une année de transition, j’ai fait un master en gestion et en économie ainsi qu’un master en gestion de l’information. »

À l’intersection entre la gestion et l’IT

Les connaissances de Thomas en gestion et en IT faisaient de lui le candidat idéal pour un poste au sein de notre département Business Consulting. Il a suivi le trajet de formation dédié aux nouvelles recrues – l’actuel Young Professional Program – et a pu, à l’issue de quatre semaines intenses de formation, donner vie à la BU RPA en collaboration avec Tom De Maeyer. « Un véritable projet de rêve pour quelqu’un qui vient de terminer ses études », reconnaît-il. Ensuite, il a rejoint l’Agence flamande pour les soins et la santé (VAZG) en tant que junior business analyste. « Je traduisais les besoins du terrain pour les concepteurs et je coordonnais aussi différentes tâches comme les phases de testing. C’était assez audacieux pour un débutant, mais j’ai pu compter sur l’aide de mes collègues seniors. »

La discipline d’un bon étudiant

Le poste occupé par Thomas à l’agence VAGZ l’obligeait à faire tous les jours la navette entre Boom et Bruxelles, sauf le mercredi. En effet, ce jour-là, il pouvait faire du télétravail, ce qui lui permettait de souffler un peu au niveau de ses déplacements professionnels. « Le télétravail est bien ancré dans les habitudes de l’agence VAGZ, et, très vite, l’on m’a fait confiance et permis de travailler un jour par semaine à partir de chez moi. J’ai tout de suite été conquis par la formule : pas de perte de temps dans les embouteillages, meilleure concentration et réunions beaucoup plus efficaces via Skype. Pour moi, ce jour de télétravail s’apparentait à un jour de blocus d’étudiant. Dans les deux cas, il faut beaucoup de discipline pour planifier son travail et s’y tenir en dépit de la liberté offerte. »

J’ai tout de suite été conquis par la formule : pas de perte de temps dans les embouteillages, meilleure concentration et réunions beaucoup plus efficaces via Skype.


Les trois règles d’or du télétravail, selon Thomas :

  1. À chacun son rythme
    Recherchez le rythme et la structure qui vous conviennent le mieux. Au début, il faut toujours chercher un peu, mais c’est normal ☺️.
  2. À bon entendeur, salut !
    Faites savoir à vos collègues, vos clients et vos proches quand vous travaillez et quand vous ne travaillez pas.
  3. La confiance ne se donne pas, elle se mérite !
    Faites savoir à votre management sur quoi vous travaillez, envoyez régulièrement un récapitulatif et invitez-le à vous faire des remarques ou suggestions. C’est d’autant plus important si vous travaillez à temps plein pour un client en particulier, comme c’est le cas de nombreux Ordiniens.

Teleworking Taskforce

En ces temps de confinement pour cause de coronavirus, Thomas partage son expérience du télétravail avec ses collègues et ses clients, en tant que membre de la « Teleworking Taskforce ». « J’allais démarrer chez un nouveau client lorsque tout s’est arrêté à cause du coronavirus. Dans un premier temps, les projets ont été remisés au placard parce que rien n’était prêt pour accueillir les gens en ligne au cours de cette toute première semaine de télétravail » explique Thomas. « Avec Sander Van Capellen, j’ai commencé à rassembler différents conseils et astuces en matière de télétravail pour les partager avec nos collègues. »

Depuis, sur la plateforme Microsoft Teams de Ordina, un groupe a été créé sur le télétravail, au sein duquel Sander et Thomas partagent leurs conseils et s’enquièrent de suggestions auprès de tous leurs collègues. Chaque jour, ils recueillent différents avis et perspectives. « Les commentaires sont très positifs. D’ailleurs, la Taskforce se tient également dorénavant à la disposition des entreprises : tout le monde peut nous contacter et nous poser des questions sur le télétravail, qu’il s’agisse de questions relatives à la technologie ou aux outils ou encore de questions touchant à des aspects plus humains. »

Sur la plateforme Microsoft Teams, nous avons créé un groupe sur le télétravail, au sein duquel nous partageons nos conseils et suggestions formulées par nos collègues.

Un nouveau mode de travail ?

« Les circonstances sont exceptionnelles pour toutes les entreprises, mais en même temps, il s’agit d’une expérience intéressante : c’est le moment par excellence d’éprouver que le télétravail est aussi efficace que le travail au bureau. Je suis curieux de voir ce que cela va changer dans nos habitudes futures de travail », conclut Thomas.

 

Vous voulez exploiter davantage Microsoft Teams ? Vous rencontrez régulièrement des difficultés techniques pendant vos appels vidéos ? Vous recherchez des idées pour faciliter et agrémenter la vie de vos télétravailleurs ?
Découvrez notre
Taskforce et posez-nous toutes vos questions sans aucune obligation en contrepartie !